Vous êtes ici : Accueil > Informations aux parents > Pourquoi la musique est-elle bénéfique pour vos enfants ?
Publié : 25 décembre 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Pourquoi la musique est-elle bénéfique pour vos enfants ?

Article paru sur le site de France Musique :
Lien vers cet article sur le site de France Musique : cliquez ici.

« L’apprentissage de la musique peut améliorer l’acquisition et la compréhension du langage chez les enfants, stipule la récente étude publiée par les scientifiques de la Northwestern University de Chicago. Alors que les effets bénéfiques de la musique sur le cerveau sont largement reconnus par la science, cette étude est la première à avoir analysé in situ l’évolution de la perception sonore par le cerveau des enfants participant pendant au moins deux ans à un programme de formation musicale.

Les scientifiques sont unanimes : les musiciens ont leurs fonctions neurophysiologiques améliorées par la pratique de la musique. Or, l’étude publiée récemment par une équipe de chercheurs de l’Ecole de communication de la Northwestern University de Chicago fournit les preuves concrètes de l’évolution neurobiologique dans les cerveaux des enfants initiés pendant au moins deux ans à l’apprentissage de la musique. « Nos observations démontrent que l’apprentissage de la musique peut littéralement remodeler le cerveau d’un enfant de façon à améliorer sa réception sonore, ce qui améliore automatiquement ses aptitudes d’apprentissage et d’acquisition du langage », affirme l’auteure de l’étude Nina Kraus, professeur des sciences de la communication.

Avec ses équipes, Nina Kraus était la première à suivre l’impact de l’apprentissage musical sur les aptitudes cognitives des enfants de 3 à 6 ans participant à un programme de sensibilisation musicale existant : l’Harmony Project, programme d’éducation musicale gratuite dans les quartiers difficiles de Los Angeles.

A l’image d’El Sistema vénézuélien, l’Harmony Project propose depuis plus de dix ans des ateliers de musique à destination des enfants de familles défavorisées après l’école. Comme le souligne la fondatrice du projet Margaret Martin, les participants de l’Harmony Project viennent souvent de familles ravagées par la violence, la criminalité ou la drogue. L’Harmony Project leur offre la possibilité d’apprendre un instrument, mais aussi de participer à un projet collectif, de s’exprimer et de se dépasser. En observant ses élèves, Margaret Martin est arrivée à une conclusion surprenante : « Depuis 2008, 93% de jeunes qui ont fait partie de l’Harmony Project ont réussi leur parcours scolaire et se sont inscrits à l’université, malgré le taux d’échec scolaire supérieur à 50% dans leurs quartiers. »

Nina Kraus est persuadée que l’apprentissage de la musique est l’une des principales raisons de ce changement. Comme l’explique la chercheuse, la musique et le langage sont basés sur les mêmes paramètres – la hauteur, le timbre et la durée, et leur traitement dans le cerveau est similaire. Par conséquent, en exposant le cerveau d’un enfant à l’apprentissage de la musique de manière régulière, il est davantage stimulé pour traiter ces trois paramètres et arrive à les analyser plus rapidement et avec une plus grande précision. « Nous avons utilisé des tests neurologiques rapides, mais puissants, qui nous ont permis d’évaluer le traitement neurologique des stimuli avec une précision nouvelle. Nous avons constaté que les changements dans le cerveau s’opèrent au bout de deux ans d’apprentissage musical », explique Kraus. « Cela prouve que l’éducation musicale ne peut pas fonctionner en accéléré, mais si elle fait partie intégrante de l’éducation générale, elle peut avoir un impact durable et très bénéfique sur les capacités d’écoute et les aptitudes à l’apprentissage. »

A bon entendeur, salut !

Les co-auteurs de l’étude : Jessica Slater, Elaine C. Thompson, Dana L. Strait, Jane Hornickel, Trent Nicol and Travis White-Schwoch of Northwestern. »